Points de suspension… au Palais de Tokyo

Un travail mené côte à côte, par des étudiants de l’Ensapc, auxquels je me suis joins, et des réfugiés mineurs, sera exposé au Palais de Tokyo, lieu où les ateliers se sont déroulés, grâce au partenariat entre l’école nationale supérieure d’arts de Paris Cergy (ENSAPC), la TIMMY (Association qui accueille et accompagne les mineurs exilés), et le Palais de Tokyo.

C’est du 9 au 13 mai 2018

Prénoms

Texte extrait du roman Divorce à la musulmane à viale Marconi, d’Amara Lakhous. Vidéo réalisée avec quelques étudiants et personnels de l’ENSAPC, par Nadir Haddadou et Bocar Niang, dans le cadre du workshop YouTube/écriture à l’ENSAPC, animé par François Bon.